Ta vie ou la mienne – Guillaume Para

Une racaille de la cité qui tombe amoureuse de la belle bourgeoise, c’est cliché non ? Et pourtant… Loin de tomber dans les stéréotypes, Guillaume Para réussit à faire de cette histoire d’amour impossible un véritable périple de l’enfance à l’âge adulte, du sport de haut niveau aux bas fonds de la criminalité.

dsc06036-01

Hamed endosse le rôle de la bête, doué du ballon rond. Léa est la belle, éducation bourgeoise et catholique, appartenant à ce qui ressemble à une famille parfaite. D’abord chacun de leur côté, le lecteur suit ces enfants aux passés bien différents. Hamed perd ses proches, se construit dans la rue et sur le terrain. C’est là qu’il rencontre François, le « Blanco », victime de racket des autres membres de l’équipe. Tout s’arrête quand Hamed prend sa défense et rend les coups. Sans le savoir, leur amitié débute dans le vestiaire. Par chance, leur scolarité les rapproche. C’est là que Léa entre en jeu. Mais une Léa triste, absente, loin du soleil qu’elle était avant. Cela n’empêche pas François de tomber amoureux. Hamed, lui, évite toute forme de sentiment, même s’il n’est pas indifférent au charme de Léa. Mais le destin en décide autrement, et ils finissent par vivre leur histoire, malgré les écarts sociaux qui effrayaient Hamed.

Le football permet à Hamed de rêver en plus grand. Contrat pro, projet d’avenir… L’avenir semble tout tracé. Quand une nouvelle vient tout détruire. Hamed retrouve l’obscurité de la violence, physique, verbale, direction la case prison. Peut-on vraiment taire qui l’on est vraiment ?

Je craignais de lire un roman centré sur le foot, sur les descriptions sportives, l’effort. Je craignais être témoin des clichés sur les différences sociales. Je ne m’attendais pas à avoir l’estomac retourné face à la justesse de l’écriture, à la douleur des événements. En tant que sportive, j’ai vibré face aux descriptions techniques de l’effort physique, à l’adrénaline que l’on ressent lors d’une compétition (ici un match). Sans fioritures, Guillaume Para parvient à décrire aussi bien la beauté des sentiments que la laideur de ce qu’il se passe en secret dans les prisons. J’étais loin de me douter de la réalité qui existe dans ce milieu.

Pour un premier roman, l’auteur fait fort. La richesse des thématiques abordées et les personnages, tous aussi attachants les uns que les autres, contribuent à la solidité du roman.

À découvrir d’urgence !

 

3 commentaires sur « Ta vie ou la mienne – Guillaume Para »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :