L’Enfant-mouche de Philippe Pollet-Villard

Quelle chance j’ai eu de pouvoir me plonger dans ce roman fabuleux, aussi bien du point de vue du fond que de la forme…

Tout se passe sur fond de Seconde Guerre mondiale. Anne-Angèle est infirmière au Maroc, et doit rentrer en France suite à la mort de sa sœur qu’elle apprend grâce au courrier de celui qui l’employait. Mais voilà qu’un patient la mord, un patient atteint de la syphilis, qu’elle soignait sans être vraiment concentrée, pensant plutôt à sa sœur défunte. Elle décide d’ignorer cette morsure, se disant que tout ira bien. D’autre part, son arrivée à Paris va lui réserver d’autres surprises. Sa sœur devait accueillir Marie, une enfant placée dans un foyer, qu’elle disait être une cousine.

DSC06975-01.jpeg
L’enfant-Mouche, aux éditions J’ai Lu.

C’est cette enfant qui va être au cœur du roman. Une enfant qui va subir les secrets, les mensonges des adultes, et va devoir suivre cette fausse tante en zone occupée par les Allemands. Elle va aussi devoir aider Anne-Angèle à survivre à la syphilis qui ne cesse de prendre place et la tue petit à petit, tout en oubliant combien elle a faim. Une enfance pas comme les autres, loin de là.

La narration est au service de cette complexité, donnant presque à voir l’histoire, plus qu’à la lire. On perçoit nettement l’influence cinématographique sur le texte (Philippe Pollet-Villard est réalisateur) et c’est une des forces du roman. Une pointe d’humour parfois rappelle combien la vie peut être cynique et injuste, mais qu’il en est ainsi, qu’il faut vivre avec. Des passages plus durs également, qui m’ont personnellement brisé le cœur mais qui, comme pour l’emploi de l’humour, représente la vie dans son ensemble. C’est ce tout que j’ai apprécié, l’impression de suivre une vie avec ses hauts et ses bas, ses moments de violence et ses petits bonheurs malgré tout.

Un livre que j’ai adoré et que j’ai immédiatement prêté à ma mère, qui l’a bientôt terminé je crois (et qui m’a dit être « à fond dedans »!)

Après cette lecture, je pense que je vais me pencher sur les autres romans de Phillipe Pollet-Villard, que je remercie encore beaucoup pour ce livre!

Et vous, connaissez-vous les romans ou les films de Philippe Pollet-Villard ?

A bientôt !

Lilly

Un avis sur « L’Enfant-mouche de Philippe Pollet-Villard »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :