Help Me ! Marianne Power s’approprie le développement personnel pour notre plus grand bonheur

Le développement personnel m’a toujours intrigué, je l’avoue. Comment un livre peut réussir à répondre aux attentes (résoudre les problèmes ?) de tout le monde, pour ne pas dire n’importe qui ? Peut-être avez-vous, vous aussi, des réticences ou des préjugés qui vous donnent une opinion assez péjorative du développement personnel ?

Je n’ai pas beaucoup de lectures dans ce genre à mon actif ; j’ai survolé il y a quelques années les Quatre accords toltèques (à condition qu’on le considère comme étant du développement personnel), et c’est tout. Lorsque j’ai reçu un extrait du livre de Marianne Power de la part des éditions Stock, je ne l’ai pas lu tout de suite, et ma curiosité m’a finalement emportée jusqu’à être frustrée de ne pas en avoir plus.

Je reste persuadée que certaines lectures résonne en nous lorsque le contexte est particulier. Par exemple, en ce moment, je n’arrive pas à me plonger pleinement dans Le Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde et pourtant, j’adore l’écriture, l’histoire… Ce n’est juste pas le bon moment. A contrario, le livre de Marianne Power tombait à pic, et pourtant je n’avais prévu de le lire tout de suite. Sortir du chemin qu’on s’est dessiné, cela ne fait pas de mal parfois (dans mon cas, je n’ai pas pris un énorme risque non plus). J’ai commencé à lire Help Me! alors que je traverse une période riche et intense professionnellement, que les entraînements et les compétitions se font plus nombreux, et que le temps pour lire diminue…

dsc07116-01

Help Me! retrace la folle aventure de Marianne, qui à l’aube d’une nouvelle année, prend conscience qu’elle n’est pas si heureuse qu’elle le croit et décide d’appliquer pour de vrai les conseils de 12 livres de développement personnel. Sur le papier, un livre par mois pour une transformation en un an. En réalité… Cela ne se passera pas comme prévu. Des hauts, des bas, des prises de conscience douloureuses mais nécessaires, des proches qui encouragent, puis s’effacent, restent sceptiques face à ce challenge curieux et un poil égocentrique. Peu importe la route, tant que le résultat est atteint, me direz-vous sûrement. Et bien cela irait très bien à cette histoire.

Avec beaucoup d’humour, de dédramatisation et de franchise, Marianne Power met à mal les codes que nos sociétés imposent et auxquels est rattachée la définition du bonheur aujourd’hui. Plus mince, plus drôle, moins susceptible, plus parfaite… Des petits mots qui finalement nous empêchent de saisir l’instant présent. Elle cherche à résoudre différents types de « problèmes » de son quotidien : le stress, la routine, l’argent, l’amour, la paix… Sans filtre, elle décrit ses ressentis et nous me fait déculpabiliser de certaines pensées que l’on peut avoir parfois.

Alors je conclurai avec cette citation du Petit Prince « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux », je suis sûre que vous comprendrez mieux l’essence même de cette phrase après avoir lu, ri et réfléchi avec le livre de Marianne Power.

Encore merci à Valentine et aux éditions Stock de m’avoir sortie de ma zone de confort, j’ai passé un vrai bon moment de lecture !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :