La chronique à la bourre – La Citadelle d’Eric Metzger

Tout est dans le titre : j’ai pris du retard dans la rédaction des chroniques. Non. Je devrais plutôt dire : j’ai perdu le rythme dans la rédaction des chroniques. La faute à la vie. Tout se bouscule en ce moment. Mais peu importe, là n’est pas le sujet. Face à ce retard grandissant, je me suis dit que j’avais quand même lu de belles choses depuis le 18 juillet… Pas tant en nombre, puisque je peux compter mes lectures de l’été (achevées) sur les doigts de ma main droite (ou la gauche, comme vous préférez), mais voilà, on est mi-septembre, et certaines de ces lectures sont encore bien imprimées dans ma tête et fourmillent au bout de mes doigts. Rien de mieux qu’une chronique à froid pour vous dire l’impact qu’ont eu ces lectures !

Je débute donc avec La Citadelle, d’Eric Metzger. Ce livre m’a permis de retrouver ce côté pétillant qui me manquait depuis quelques temps. Je l’ai lu d’une traîte, en ayant envie de connaître la suite, en comptant les heures qu’il me restait à attendre avant de pouvoir de nouveau tourner les pages. Mais alors, de quoi ça parle ? Je vous le résume en une phrase : c’est Le Rouge et le noir du XXIe siècle. C’est l’anti-héros que l’on côtoie tous les jours, celui assis dans le métro, celui qu patiente devant nous à la caisse du supermarché, celui qui va partir en vacances en Corse et se mêler à la beauté du paysage pour mieux découvrir ce que la vie lui réserve. C’est le classique 2.0 :

  • Le personnage principal porte un nom typique et ancien (Emile)
  • Il est à un moment important de sa vie
  • Contrairement aux héros balzaciens et flaubertiens, il ne va pas à Paris mais en part pour sa quête
  • Il a une sensibilité artistique et littéraire
  • Il témoigne de l’état de notre société et de notre rapport à celle-ci
  • Il est écrit avec une sorte de filtre romanesque qui est très plaisant
  • Il y a forcément un petit truc amoureux, mais ça, je vous laisse le découvrir !

Une lecture qui m’a énormément plu et qui trouve encore un écho deux mois plus tard ! J’espère que cette chronique vous aura donné envie de découvrir La Citadelle, et que ce roman arrivera à prolonger l’été encore un peu 😉

2 commentaires sur « La chronique à la bourre – La Citadelle d’Eric Metzger »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :