Janvier – un mois riche en lectures !

C’est l’heure de dresser le bilan de ce premier mois de l’année ; et plutôt que de vous rédiger un article pour chaque livre lu (déjà parce que je n’ai pas été assez acidue ces derniers mois, mais aussi parce que ça ferait beaucoup d’articles d’un coup), je vous propose un petit condensé de ce que j’ai pu découvrir, aussi bien en roman qu’en BD, sans oublier un peu de poésie !

11 livres découverts

Sans plus attendre, voici la petite liste de mes lectures :

  • Le Fabuleux voyage du carnet des silences de Clare Pooley (dont la chronique est en ligne, pour le coup). En vérité, je l’ai terminé en janvier. J’ai pu le découvrir via Netgalley en décembre, et j’ai eu la chance de pouvoir intégrer le club de lecture Fleuve avec Mademoiselle Lit à l’occasion de la sortie de ce livre le 4 février dernier ! Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir ma chronique enthousiaste si vous voulez en savoir plus.
  • La Trajectoire de l’aigle de Nolwenn le Blevennec, un premier roman paru chez Gallimard pour la rentrée de janvier. J’ai bien apprécié cette histoire, avec une mention spéciale pour la fin de ce livre, que j’ai trouvé particulièrement magistrale.
  • Des diables et des saints de Jean-Baptiste Andrea. Ce roman. Je l’attendais avec impatience, sans rien en attendre de particulier, comme pour me laisser surprendre. Après Ma Reine et Cent millions d’années et un jour, ce troisième roman de Jean-Baptiste Andrea nous embarque dans les souvenirs d’un pianiste de rue pour notre plus grand bonheur. Une histoire où tout, chaque mot, chaque virgule a sa place. Tout dans l’écriture est au service du récit. Une maîtrise narrative excellente, où les personnages sont forts, où les scènes sont brillamment amenées. Un dialogue avec ce pianiste qui nous explique du fond du cœur d’où est née son attente. Un immense coup de cœur que je vous invite à découvrir, vraiment. (je vous glisse le résumé ici)
  • Le Dérèglement joyeux de la métrique amoureuse, de Mathias Malzieu et Daria Nelson. De la poésie écrite à l’encre du cœur, qui m’a fait du bien au moral et m’a fait rêver les yeux ouverts. Parce que oui, l’amour, c’est dans tellement de livres… On en lit en long, en large et en travers, et pour autant, avouons-le nous : on en redemande. Mais là, c’est frais, c’est original, c’est mélodieux. La poésie n’est pas morte, loin de là !
  • Le Monde selon Dan, de Matthew Dicks. Celui-ci, je ne vous en ai pas parlé. J’ai pu le découvrir via Netgalley également, et c’était… surprenant. Ne vous attendez pas à un livre comme les autres. Attendez vous vraiment à rentrer DANS le monde de Dan, littéralement. Et Dan, il vit une vie pleine de chamboulements. Il a quitté son poste de professeur pour ouvrir sa librairie. Mais les fins de mois se compliquent, et il veut avancer dans son couple. Tout ça, vous pourrez le découvrir à travers les listes que Dan rédige à longueur de temps. Ce livre, c’est son carnet de listes. Il y en a pour tout, dans tous les sens. J’ai eu beaucoup de mal à me mettre dedans, ce style atypique m’a un peu compliqué la tâche. Pourtant je n’ai pas lâché l’affaire, et j’en suis venue à bout. J’ai presque ressenti de la sympathie pour ce Dan, pour ces aventures, ces craintes… Mais sans plus. Si jamais vous voulez en savoir plus, je vous mets le résumé ici. Pour moi, ça ne restera pas une grande lecture.
  • Pas dupe, d’Yves Ravey. C’est un livre que j’ai acheté en suivant les conseils de Marie-Laure, mon ancienne collègue à la librairie Coiffard (coucou Marie-Laure !), mais que je n’ai pris le temps de découvrir que tout récemment, lors d’un weekend lecture entre copines. Il se lit très vite et très bien. Le corps de la femme du narrateur est retrouvé dans un ravin. Accident de voiture mortel. Mais la police s’en mêle, l’inspecteur se pose des questions : est-ce vraiment un accident ? On suit cette enquête, la multiplication des interrogatoires, on se pose des questions… J’ai passé un bon moment de lecture. Parfait pour un dimanche pluvieux, en mangeant des cookies. Pour en savoir plus, c’est ici.
  • Huit Clos, de Jean-Paul Sartre : la première lecture de 2021 pour le #ReadingClassicsChallenge ! C’était le mois du théâtre et je suis très contente d’avoir trouvé un petit classique comme celui-ci. Bon, je dois avouer que le sujet du livre fait étrangement écho à une situation que nous connaissons bien depuis quelques temps… (Fiez vous au titre, vous comprendrez vite). J’ai souligné plusieurs passages dans ce livre, tant certaines phrases ont pu être percutantes. Vous l’aurez compris, ce n’est pas un immense coup de cœur, mais c’était bien.
  • L’Ombre du Vent, le premier tome du cycle du Cimetière des livres oubliés de Carlos Ruiz Zafon, un GROS coup de cœur pour cette histoire où fiction et réel se côtoient de très près. Je me suis sentie comme quand je dévorais, petite, les tome d’Harry Potter, hypnotisée par la magie de cet univers. Commençons par l’odeur du livre. Oui, l’odeur du livre. Je vous en parle mais ça joue : un livre ce n’est pas seulement ce qu’il y a dedans, c’est un objet avant tout, qu’on trimballe, qu’on fait vagabonder de pièces en pièces (à défaut de le faire de ville en ville), et qui nous accompagne. Il y a donc l’odeur de ce livre, et puis tout le reste, la typographie, le grain du papier… Et bien sûr, les mots. Il y a Daniel, son père, Fermin, Clara, Béa, Tomas, Julian et Pénélope… Il y a ce mystère autour du livre, la magie créée autour des livres, DU livre qu’on doit choisir pour être LE livre de notre vie, cet espace qui permet aux livres de ne jamais vraiment tomber dans l’oubli. ça m’a tellement plu que j’ai couru en librairie acheter le tome suivant. Rendez-vous dans quelques semaines pour la suite de l’aventure…
  • Il faut flinguer Ramirez, Tome 1, de Nicolas Petrimaux. Une BD GÉ-NIALE ! Ramirez est muet, il travaille pour la société Robotop (dans la Falcon City en Arizona), le leader de l’aspirateur sur le marché dans les années 80. Mais Ramirez a une double vie que personne ne soupçonne : c’est aussi le plus grand assassin mexicain. Préparez vous : ça claque, ça pique, ça explose, c’est coloré, c’est digne d’un film, avec des encarts publicitaires qui sèment des petits indices… Le tome 2 m’attend dans la bibliothèque, et j’ai hâte de savoir la suite ! (Je vous prépare un post prochainement pour vous parler de cette saga).
  • Alyson Ford, Tome 1, Le temple du Jaguar. J’ai trouvé cette bande dessinée chouette, plutôt jeunesse à mon goût, mais agréable à lire. Alyson n’est pas comme les autres, ses parents sont des aventuriers qui sont partis il y a quelques mois déjà. Malheureusement, ils ont besoin d’elle pour rester en vie et retrouver son grand-père. Elle a 11 ans, elle est très intelligente et n’a pas froid aux yeux. Elle part de Londres pour rejoindre l’Amazonie, et part sur la trace de sa famille. Je n’ai pas été particulièrement touchée par cette histoire, mais je suis quand même curieuse de découvrir la suite !

Quels titres vous tentent ?

Dites-moi, ce petit bilan vous a plu ? C’est un nouveau format, et je suis curieuse de connaître votre avis 🙂 J’espère que ça vous aura donné des idées de lectures, et si vous avez lu certains de ces livres, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :