Madame Bovary, chronique d’un monument littéraire

Lire Flaubert, c’est mettre un pied en plein cœur de la culture française. C’est partir dans les terres normandes en plein cœur du XIXe siècle, entendre des histoires de mœurs, de tradition, des histoires de voisinage, de commérages ; c’est découvrir une autre époque et se dire que c’est fou car ça ne semble pasLire la suite « Madame Bovary, chronique d’un monument littéraire »

Ma reine de Jean-Baptiste Andrea

Premier roman sur une enfance pas comme les autres, Ma reine se lit comme un conte, avec une pointe de douceur et de naïveté, sans oublier la part plus obscure qui viendra vous pincer le cœur. Dévoré en quelques heures, le récit de Jean-Baptiste Andrea met en scène Shell, un jeune garçon de 12 ans,Lire la suite « Ma reine de Jean-Baptiste Andrea »

Husbands de Rebecca Lighieri

Vous souvenez-vous du roman Les Garçons de l’été, lu cette année (et chronique ici) ? J’ai resigné pour une ambiance sombre et glauque avec Husbands. Un thriller tourné vers le sud de la France, centré sur trois hommes avec lesquels nous allons vivre un été… hors du commun. Ces trois hommes ont une histoire personnelleLire la suite « Husbands de Rebecca Lighieri »

Bloody Tales d’Edith Wharton

#ReadingClassicsChallenge2018 de novembre validé (de justesse) avec la nouvelle d’Edith Wharton que j’ai lue dans le recueil Bloody Tales, avec Lovecraft. J’ai choisi une édition bilingue de chez Folio pour m’entraîner à lire en anglais, avec, vous le savez peut-être, le texte en anglais et en français en face à face pour éviter de resterLire la suite « Bloody Tales d’Edith Wharton »

Les fantômes du vieux pays – Nathan Hill (Attention chef d’œuvre)

Voici les Illusions Perdues Balzaciennes du XXIe siècle, la démonstration sans trop d’édulcorants de notre société et de ses travers. En somme, un futur classique, pas spécialement pour la prouesse de l’écriture en tant que telle, mais pour la manière dont elle transmet ce qui constitue notre environnement, notre quotidien, notre obsession pour la consommationLire la suite « Les fantômes du vieux pays – Nathan Hill (Attention chef d’œuvre) »

Un hiver à Sokcho ou le rafraîchissement de l’été!

Préparez vos doudounes et vos gants, direction la Corée et plus précisément Sokcho. Dans une petite pension de cette station balnéaire travaille une jeune femme. La pension accueille plusieurs personnes. Pourtant l’hiver, il n’y a pas grand chose à faire ici. Un français débarque, sans raison apparente, et sera logé dans l’annexe. Une douce poésieLire la suite « Un hiver à Sokcho ou le rafraîchissement de l’été! »

D’autres vies que la mienne – Emmanuel Carrère

Nouvelle chronique aujourd’hui avec ce roman publié chez Folio. L’histoire est une commande à l’auteur. Emmanuel Carrère endosse parfaitement son rôle du début à la fin de son histoire, dans laquelle il nous livre son témoignage personnel et partagé sur la mort. D’abord la mort de Juliette, quatre ans. Une mort soudaine et complètement inattendue,Lire la suite « D’autres vies que la mienne – Emmanuel Carrère »

Les cosmonautes ne font que passer – Elitza Gueorguieva

Tu dois te préparer à cette narration particulière qui, dès les premières lignes, t’incite à ne plus être dans ton rôle de lecteur. Au début, je l’avoue, cela m’a bloquée. De quel droit m’oblige-t-on à vivre ce que le narrateur raconte? Le principe de la lecture est la liberté (de choisir son livre, de seLire la suite « Les cosmonautes ne font que passer – Elitza Gueorguieva »

N’ayez pas d’amitié pour moi, j’en veux trop – Balzac

Pour le #ReadingClassicsChallenge2018 de juillet, je suis heureuse d’avoir retrouvé mon cher Balzac, celui que je considère comme le premier classique que j’ai lu dans ma vie. L’ouvrage que j’ai choisi est paru dans la collection Folio Sagesse et regroupe quelques lettres de sa correspondance avec « Louise », une inconnue avec laquelle il échange pendant plusieursLire la suite « N’ayez pas d’amitié pour moi, j’en veux trop – Balzac »

La Double Inconstance de Marivaux

Première lecture pour le #ReadingClassicsChallenge2018 du mois d’avril, j’ai choisi de lire La Double Inconstance de Marivaux, préfacée, s’il vous plaît, par ma directrice de mémoire elle-même. Qu’il est beau, le parvis de l’Opéra Graslin à Nantes… Cette année, un de mes cours portaient sur la hiérarchie culturelle, notamment dans le théâtre. Ce fut l’occasionLire la suite « La Double Inconstance de Marivaux »